Présentation au Rendez-vous OSGeo-Qc « Exemples d’utilisation des technologies géomatiques open source dans le domaine de la défense et de la sécurité publique»

L’utilisation des technologies géomatiques open source dans le domaine de la défense et de la sécurité publique est une pratique de plus en plus courante. Trois projets de R&D effectués par DMR en collaboration avec Recherche et Développement pour la Défense Canada (RDDC) à Valcartier seront ainsi décrits dans une présentation au Rendez-vous OSGeo-Québec 2010 : le projet Emergency Logistic Decision Support (ELDS), le projet Multi-Intelligence Tools Suite (MITS) et le projet Geospatial Metadata and Inventory System (GeoMIS). Tous les prototypes développés dans ces projets utilisent MapServer comme serveur de cartes.

  • Le projet Emergency Logistic Decision Support (ELDS) présente les éléments importants d’une situation de crise sur une carte en utilisant OpenLayers et l’API de Google Maps pour la carte de fond et pour le calcul des chemins et distances.

  • Le projet Multi-Intelligence Tools Suite (MITS) utilise la base de données Alexandria pour géoréférencer des documents textes non structurés. De plus, l’interface de carte développé en Flex avec la librairie OpenScales, à laquelle nous avons légèrement contribué, permet de dessiner des zones d’intérêts utilisés pour de la recherche ou de l’inférence, de visualiser des termes géoréférencés et de présenter des faits et des événements.

  • Pour l’application Geospatial Metadata and Inventory System (GeoMIS), il a été développé une interface avec OpenLayers pour interroger une base de données contenant les métadonnées décrivant les cartes pouvant être commandées. Certaines particularités de cette application incluent le développement de plusieurs requêtes géospatiales, l’utilisation de SQL Server 2008 avec MapServer et l’intégration de Deegree permettant d’interroger la base de données à l’aide du standard Catalogue Services for the Web (CSW).

Cette présentation ne manquera pas d’intéresser tous les gens qui œuvrent : en sécurité publique, en défense, dans des organisations voulant diffuser des données cartographies sur le web, des développeurs de services ayant des clients qui veulent gérer les itinéraires / parcours et/ou qui veulent mettre en ligne des services de catalogage ou toute personne intéressée à découvrir le géoréférencement de termes dans les textes.

Leave a Reply