Présentations au Rendez-vous OSGeo-QC proposant des introductions aux technologies géomatiques libres et open source.

En lien direct avec la présentation sur ce qu’est la géomatique libre et open source (Géomatique libre et open source 101), offerte en ouverture de la journée du mercredi, par Daniel Morissette de Mapgears, Rendez-vous OSGeo-Québec vous propose trois présentations introductives sur différents logiciels géomatiques libres et open source au travers des SIG de bureau, des distributions binaires et d’un application de cartographie sur Internet.

  • La première présentation , intitulée « les SIG de bureau Open Source : état de la situation », offerte par Martin Fafard de GeoProjection, vise à décrire différentes solutions logicielles open source utilisées comme SIG de bureau, tout en identifiant leurs forces et leurs faiblesses au travers d’exemples d’utilisations. En fait, la croyance populaire, pour diverses raisons, suppose que les SIG de bureau Open Source présentent une certaine faiblesse et/ou retard sur les SIG propriétaires quant aux fonctionnalités disponibles, à leur capacité à se présenter comme étant une alternative viable. Or, il est de plus en plus évident qu’il n’en est rien, que les SIG Open Source peuvent effectuer des tâches similaires aux SIG propriétaires et qu’ils peuvent répondre adéquatement aux principales fonctions attendues d’un SIG de bureau. Des exemples d’utilisations concrètes seront présentés autour de logiciels SIG open source comme QGIS, gvSIG, OpenJump ou Grass.

  • La deuxième présentation , intitulée « Distributions binaires des logiciels libres », offerte conjointement par Yewondwossen Assefa de DM Solutions, Alan Boudreault, de Mapgears et Jeff McKenna de Gateway Geomatics se concentre principalement sur l’amélioration des procédures d’installation des logiciels open source en géomatique. L’une des premières étapes dans l’évaluation d’un logiciel est de pouvoir l’installer avec un effort et un délai raisonnable. Les logiciels Open Source ont été (et le sont encore parfois) critiqués pour leur manque de convivialité quand vient le temps de l’installation. Il faut avouer que cela était vrai il y a quelques années mais des efforts considérables ont été faits dans ce domaine pour permettre aux usagers de pouvoir télécharger et installer ces logiciels autant sur la plateforme Windows que sur la plateforme Linux. Le but de cette présentation est de montrer le progrès fait dans ce domaine ainsi que de faire des démonstrations de quelques uns des paquets disponibles pour l’installation de certains logiciels Open Source, dont les paquets OSGeo4W, MS4W sur la plateforme Windows et les distributions Linux (DebianGIS, UbuntuGIS et FGS) ainsi que le LiveDVD qui utilise la plateforme Linux.

  • La troisième et dernière présentation de cette section « Introduction », intitulée « Le libre au service de la zone agricole », offerte par Karl Gingras de la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) nous propose la description de la démarche adoptée pour la diffusion grand public de leurs données de la CPTAQ. En effet, dans le cadre d’une politique gouvernementale de diffusion de l’information et par une volonté de transparence et de service à la population, la Commission a rendu accessible au public, par le biais de son site Internet et d’une application cartographique interactive en ligne, l’ensemble des données qu’elle utilise dans le cadre de son mandat. Le public peut ainsi visualiser l’ensemble du territoire agricole par la superposition de nombreuses couches d’informations et également télécharger, sans frais, les données produites. Le dernier volet de ce projet a été réalisé en novembre 2009 par l’ajout d’un service WMS. La Commission a eu recours exclusivement aux logiciels libres pour la mise en place de ses nouveaux outils de diffusion destinés au grand public. La combinaison d’un système d’exploitation Linux, du moteur cartographique MapServer, de la base de données PostgreSQL et de l’interface P.Mapper a contribué au succès et à la stabilité du nouvel outil depuis plus de deux ans.

Ces présentations ne manqueront pas d’intéresser toutes les personnes qui souhaitent acquérir des connaissances introductives sur ce que sont les technologies géomatiques open source, tant au niveaux des SIG de bureau que des distributions binaires pour des installations plus faciles et rapides, qui veulent découvrir une application de cartographie sur Internet avec des logiciels géomatiques libres et open source matures, ou bien qui sont tout simplement curieux.

Leave a Reply